• Chapitre 2:

    Elynorr découvrit sa nouvelle chambre. Elle senti un agréable parfum. Un bouquets de fleurs jaunes et orangées était posé sur la table de chevet en bois à côté du lit. Elle s'assied sur le rebord et rangea ses livres qu'elle avait caché dans le tiroir de la table puis commença à en lire un puis s'endormit.

    Le lendemain,elle discuta un peu avec la vieille dame et découvrit peu à peu les recoins de la demeure. Il y a cependant certains mystères qu'elle ne pourra pas découvrir. Comme par exemple "quelle est l'histoire de cette maison?" et "qu'est-ce qui se cache derrière cette porte fermée à double tours?". Ce sont des questions que Mme Door refusait de répondre...
    Le soir venu, Elynorr attendit que Victoria s'endorme pour mener son enquête (comme si elle n'avait pas assez à faire avec le meurtre de son grand-père). Peut être y aurait-il un lien avec tout cela? Elle descendit les marches et se dirigea vers la fameuse porte. Une heure plus tôt, elle avait "emprunté" la clé qui était dans la chambre de la vieille femme. Elle la plaça dans la serrure et tourna au maximum, tout était bien rouillé.
    En entrant, Elynorr sentit comme un courant d'air glacé passer à côté d'elle. Cet endroit sombre et cafardeux lui donnait déjà la chair de poule avant même d'avoir pu commencer les recherches.


    Chapitre 3:

    Elle reprit son souffle et s'enfonça prudemment vers les ténèbres. Des toiles d'araignées se prenaient dans ses cheveux bouclés et la poussière lui picotait la gorge. L'obscurité était de plus en plus intense et l'air de moins en moins respirable.
    " D'après ce que j'ai pu voir, il n'y a rien de particulier ici. Et pourtant..."

    La jeune fille ressentait depuis son entrée au manoir comme une présence; comme si une personne esseulée se tapissait dans les bas-fonds de la baraque.
    Adossée contre le mur en pierres, elle n'eut pas le temps de réfléchir davantage lorsqu'elle aperçu une silhouette lumineuse se dessiner au loin.

    Serait-ce la fatigue qui lui jouerait des tours? Cela semblait pourtant si réel. Elle tenta de s'en approcher. En vain. Plus elle avançait, plus la lumière s'éloignait. Quel étrange phénomène!
    Mais ce jeu ne dura pas longtemps: l'ombre disparu subitement pour enfin réapparaître juste en face d'Elynorr.

    A sa grande surprise, elle découvrir les traits d'un jeune homme mélancolique. Vêtu d'une veste élégante et d'habits style fin du XIXème; une lampe à huile à la main, sa luisance fit place à un teint blafard, des cheveux de jais et une parure gris cendrée.
    Il regarda son invitée avec méfiance et murmura:

    - Qui êtes-vous? Nul n'a le droit de pénétrer en ces lieux, lâcha-t-il.
    - Je...Pardon! Je ne voulais déranger personne! répondit-elle, paniquée.

    Le jeune homme lui fit signe de se taire.
    - Ne parlez pas trop fort! chuchota-il, cet endroit est censé être secret. Qu'êtes-vous venu faire ici?
    - Justement, je voulais découvrir ce qui se cachait.
    - ... Vous n'avez pas répondu à la question que j'avais posé tout à l'heure: qui êtes vous?
    - Je m'appelle Elynorr, après la...après la mort de mon grand-père, des policiers m'ont amené ici. J'en ignore les raisons.
    - Je vois... Je me prénomme Cannat. Il vaudrait mieux que vous vous en alliez promptement. Si vous souhaitez plus de détails, je serai présent dans le parc, près de la fontaine non loin d'ici. Partez!

    Bien qu'elle ne comprit pas les raisons de ce départ précipité, elle obéi sur le champ.
    En refermant la fameuse porte derrière elle, il lui tardait de le revoir. Qui sait? Serait-ce peut être le début d'une aventure?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :